Si cet e-mail ne s'affiche pas correctement, cliquez sur ce lien http://www.cr3e.com/lettreinfoJuillet2006.htm

 

 

La Lettre de CREEE ®

Juillet 2006

Bientôt l'écofestival !

(édito exceptionnellement commun à la lettre cr3e et à celle de l'Ecocentre)

On prépare dans la fièvre l'écofestival qui aura lieu ici, à l'écocentre du Périgord, les 9 et 10 septembre, c'est à dire après demain ! Nous recevons en ce moment une douzaine de jeunes en chantier international. Ils nous aident à construire les « facilités » du camping éphémère, et un abri dans le pré pour les chèvres angora, puisque celles-ci vont devoir nous prêter leur chèvrerie, comme pour le dernier écofestival.

On reste évidemment centrés sur nos thèmes de prédilection : écoconstruction, matériaux sains et locaux, autoconstruction, énergies douces, simplicité volontaire, gestion de l'eau et des déchets. Ce qui ne nous empêche pas de vous tricoter un programme original et joyeux ! Au minimum, une soixantaine d'exposants (mais plus probablement 80), en 5 pôles : pôle bois, pôle déco-finition, pôle matériaux, pôle énergie, pôle écocitoyen, répartis dans l'ensemble de l'écocentre où vous pourrez aussi acheter en bio, graines, plantes et arbustes. Une fête « musiques et spectacles vivants » le samedi soir, des conférences-débat, un forum permanent où se relaieront des éco-professionnels pour dialoguer avec les visiteurs, une super-animation pour les enfants, il y aura tout ça et plus encore ! Si vous aviez la bonne idée de diffuser l'info autour de vous, on vous envoie, sur demande, des prospectus et des affichettes, accompagnés d'une petite surprise amicale. Il suffit de nous transmettre votre adresse postale et les quantités souhaitées (inutile de gaspiller du papier !). Merci, de toute façon, d'être là et de continuer à nous soutenir dans notre démarche.

Les tartuffes

Une nouvelle rubrique, en ces temps où le développement durable et la protection de l'environnement sont mis à toutes les sauces commerciales et politiques.

José Manuel Barroso 

Le Président de la commission européenne a lancé, le 26 mai, une campagne européenne qui doit sensibiliser les citoyens à leur propre impact sur le réchauffement du climat, pendant que lui-même conduit un 4x4 gourmand en carburant, un Volkswagen Touareg. Ce simili-camion émet au minimum 265g de CO2/km, soit plus de deux fois l'objectif affiché par la Commission européenne dans le cadre de l'accord volontaire dit ACEA.

Pour cette incohérence monstrueuse, il lui a été remis la palme d'or 2006 du Prix Tuvalu du dérèglement climatique.
Le prix Tuvalu du dérèglement climatique est décerné à l'acteur politique ou économique de l'année ayant montré son incapacité à agir en faveur de la lutte contre le dérèglement climatique. Ce prix Tuvalu fait référence à l'île éponyme située dans l'océan pacifique et menacée de submersion à cause de la montée des eaux.
 

Source : réseau action climat , http://www.rac-f.org/article.php3?id_article=1065

Günter Verheugen , Alias la Taupe bruxelloise (n.s. talpa brusseliensis)

Selon Greenpeace, le Commissaire européen chargé des entreprises et de l'industrie, use, depuis sa nomination, de son influence sur la Commission européenne pour défendre les intérêts de l'industrie chimique aux dépens de la protection de la santé publique et de l'environnement dans la future réglementation chimique européenne (REACH). Voir l'enquête sur le « lobby toxique » dans la page « documents et liens » de www.vigitox.org ). Pour agir : h ttp://www.chemicalreaction.org/ , un nouveau site multilingue.

Nouveaux produits

Isover a-t-il du vague à l'âme ?

Dans la brochure de 16 pages présentant « Integra vario », son nouveau produit d'isolation sous toiture, en laine de verre bien sûr, on cherche vainement la mention « laine de verre ». Cela n'apparaît, en petit caractère, que deux fois, en pages 9 et 14. Et encore, il a fallu qu'on décortique soigneusement tout le texte pour les trouver !

Ampoule basse consommation, appel à la vigilance sur les performances

Il y a ampoule et ampoule ! Le syndicat de l'éclairage dénonce aujourd'hui l'abus du classement en catégorie « A » de certaines lampes fluocompactes. En fait, l e flux lumineux (en lumens), d'une ampoule, doit atteindre une valeur minimale pour une puissance donnée (en watts), les deux indications figurant sur l'étiquette. Les valeurs retenues sont les suivantes : 3 watts => 82 lumens ; 6 watts => 230 lumens; 10 watts => 468 lumens; 13 watts => 663 lumens; 16 watts => 868 lumens

Source : http://www.univers-nature.com

Les panneaux Lignotrend

Fabriqués depuis une vingtaine d'année en Allemagne, les panneaux Lignotrend sont spécialement conçus pour les maisons bioclimatiques. Constitués de plusieurs couches de sapin massif, collées et croisées, ils ne comportent aucune substance chimique ou nocive. Les colles utilisées sont non émissives. La hauteur des éléments varie selon la portée et les charges auxquelles ils sont soumis. En combinaison avec du béton (variante spéciale), les portées peuvent atteindre 15 m ! Lignotrend décline plusieurs types de panneaux dont certains à isolation phonique renforcée. Pour les panneaux seuls, compter environ 110 € HT/m2, pose comprise. C'est l'entreprise de matériaux Clément, située au Luxembourg, qui assure la commercialisation de ces panneaux sur l'Europe francophone.

Energie

Autriche : Güssing, une ville exemplaire en matière d'énergies renouvelables
La ville de Güssing, dans la province du Burgenland (est de l'Autriche), se veut la championne européenne des énergies renouvelables. « Güssing est la seule ville en Europe totalement autonome en énergie, aucune autre ville n'ayant encore atteint les 100% d'autonomie grâce aux énergies renouvelables », affirme Reinhard Koch, directeur du Centre européen des énergies renouvelables de Güssing.

Lire la suite (passionnante) sur http://www.batiactu.com/data/19062006/19062006-092114.html

1 million

Tel est le nombre d'emplois que le développement des énergies renouvelables pourrait permettre de créer en Europe d'ici à 2010, selon le Conseil européen des énergies renouvelables (EREC). En France, les projections sont comprises entre 75.000 emplois nouveaux, selon le SER (Syndicat des énergies renouvelables) et 243.000 d'après un rapport du MITRE (Monitoring and modeling initiative ont the targets for renewable Energy). Aujourd'hui, 40.000 personnes travaillent dans ce secteur en France.

Joyeux calcul

Si l'on extrapole à la France l'information donnée par Die Welt selon laquelle, en Allemagne, l'utilisation de vitrages isolants modernes dans seulement 500.000 habitations permettrait d'économiser un million de tonnes de CO2 par an, les 20 millions de logements construits en France avant 1985 offriraient une économie potentielle de 40 millions de tonnes de CO2 par an, soit l'équivalent du CO2 produit en parcourant 200 milliards de km en voiture. En outre, à raison de 2 millions de logements traités par an, cela permettrait d'employer près de 50 000 personnes, soit sur 10 ans, 500 000 années travaillées. Et encore, on ne parle que des fenêtres ! Si on ajoute les isolants naturels, c'est tout un pan d'activité qui se révèle, formidable vecteur de création de richesse, d'emplois directs et indirects, et d'économie d'énergie.Qui essaie de nous faire croire que la décroissance positive est une utopie de doux ( ?) irréalistes ?

Santé

Une étude canadienne sur l'asthme et les allergies

Au cours des trente dernières années, le Canada et d'autres pays occidentaux ont constaté une augmentation alarmante des cas d'allergies et d'asthme chez les enfants. D'après les chercheurs, l'explication la plus évidente reposerait sur un "déclencheur" environnemental, qui aurait un impact sur les personnes génétiquement prédisposées.
Trouver et comprendre ces causes représente l'un des principaux buts d'une étude sans précédent financée par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC),() et différents partenaires. () L' "hypothèse de l'hygiène", selon laquelle les enfants d'aujourd'hui sont beaucoup moins exposés aux bactéries, virus et autres microbes que leurs ancêtres, est souvent privilégiée pour expliquer l'augmentation des cas d'allergie et d'asthme. () Une seconde hypothèse serait la qualité de l'air intérieur. L'isolation et l'humidification accrue de nos habitations augmentent l'apparition de spores de champignon, de produits chimiques organiques volatiles, des acariens et autres matières biologiques, qui peuvent tous contribuer au déclenchement de l'asthme chez les enfants sensibles. Pourtant, à ce jour, ces facteurs n'ont pas été étudiés dans leur ensemble.
L'étude () qui débutera en 2007, devrait permettre d'identifier et quantifier l'impact des facteurs environnementaux. Le projet prévoit de suivre jusqu'à 10.000 enfants canadiens, de la naissance à l'adolescence pour observer leurs réactions face à différents facteurs environnementaux. ()

Source : http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/33910.htm

Logement

Export : Passer ses vieux jours à se la couler douce au Maroc

Voilà ce que proposait le salon de l'immobilier marocain fin mai à travers des deux pièces neufs à 20 000 euros ou des villas chics à 350 000 euros. Plus de 36 000 retraités français sont déjà installés au Maroc et ce marché est en plein essor. Coût de la vie bien moins cher, soleil, mais aussi avantages fiscaux : le Maroc joue la carte du bien-être beauf pour attirer nos vieux. Triste réalité !

Source : Des retraités à l'assaut des riads, http://www.news.batiweb.com

Import : l'UNPI et France Terre d'Asile s'engagent pour le logement des réfugiés, mais l'Etat regarde ailleurs

L'UNPI (Union nationale de la propriété immobilière) et France Terre d'Asile, association de défense du droit d'asile, ont signé un partenariat pour faciliter l'accès des réfugiés au parc locatif privé. Dans le cadre de ce partenariat, France Terre d'Asile s'engage à proposer à tout adhérent à l'UNPI son «service locatif ». Quant à l'UNPI, elle s'engage à inciter ses adhérents à louer leur logement à des réfugiés statutaires. « Les deux associations s'emploieront ainsi à favoriser les liens entre les propriétaires préalablement sensibilisés et les réfugiés en faveur desquels auront été mobilisées toutes les garanties nécessaires , affirment l'UNPI et France Terre d'Asile dans un communiqué.

Source : http://www.batiactu.com/data/01062006/01062006-120901.html

COUP DE MAIN

Grande éolienne et petite famille ont besoin d'aide en Bretagne

(Transmis par David Bougio, d'Ebonys, formateur à l'écocentre en petit éolien)

L'an dernier David a rencontré Eric, un autoconstructeur qui s'était attelé à la remise en état d'une éolienne récupérée de 8 mètres de diamètre, destinée à chauffer sa maison. Et puis Eric est décédé des suites d'une maladie en début d'année. Il a laissé l'éolienne en plan et Geneviève et leurs trois enfants sont dans une maison sans chauffage. D'accord, ça fait conte de Noël, larme à l'il et appel au peuple genre TF1 mais Il suffirait qu'un ou plusieurs auto-constructeurs motivés finissent de remonter l'éolienne de chauffage pour que l'hiver prochain ne soit pas un gouffre financier. Ca aurait du sens, non ? ....

Contacter directement Geneviève Baran, route de Coët Er Ver, 56700 HENNEBONT. Tél. : 02 97 85 56 29

Le monde comme il va

Délocalisons en France !
Selon une étude du cabinet d'audit KPMG, portant sur 128 villes de 9 pays d'Amérique du Nord, d'Europe et de la région Asie-Pacifique, la France est le pays d'Europe où les coûts d'implantation pour les entreprises sont les plus faibles. Au niveau mondial, elle se positionne à la troisième place, derrière Singapour et le Canada. Ses atouts : « des coûts plus faibles dans le domaine de l'énergie, des transports, des prix de revient du foncier et même des coûts salariaux réels (charges sociales comprises)»
Source : http://www.batiactu.com/data/16052006/16052006-181949.html

Rien n'est perdu : les jeunes des cités aspirent à la propriété, ils sont donc « normaux » !
Une étude IPSOS menée en mai 2006 pour le compte de la Fédération des promoteurs constructeurs (FPC) révèlent que 91% des jeunes des quartiers sensibles souhaiteraient accéder à la propriété. Un statut qui leur permettrait, selon eux, d'envisager l'avenir avec sérénité.

Source : http://www.batiactu.com/data/01062006/01062006-175310.html

1,4 milliards de bidonvillageois en 2020 ?

La Terre compte à ce jour près d'un milliard d'êtres humains entassés dans des bidonvilles, soit près d'un urbain sur trois. Et la situation ne devrait pas s'arranger ! Le Programme des Nations unies pour les établissements humains (Onu-Habitat) a en effet estimé dans son rapport que les bidonvilles de la planète compteront 1,4 milliard d'habitants en 2020, soit autant que la population de la Chine.

( Source : http://www.batiactu.com/data/16062006/16062006-155426.html )

•  Non, les experts de l'ONU nous trompent. Un bidonville, par définition, s'autoproduit ; il échappe à toute programmation urbanistique. A partir d'une certaine échelle (env. 5 000 hts/km2, soit 200m2/personne), il ne peut pas gérer l'approvisionnement en eau et en nourriture, la gestion des eaux usées, la collecte des déchets, les déplacements. En bref, les éléments essentiels de la vie communautaire humaine et surtout, de sa survie. 1,4 milliards d'habitants auraient besoin de 300 000 km2 pour s'installer en périphérie des grandes villes. C'est physiquement et fonctionnellement impossible. Ils s'entasseront donc dans des densités inouïes et intenables. Epidémies, carence en eau et en nourriture, violence, auront vite fait de diviser ces populations par trois ou quatre. En fait, les « experts » préfèrent projeter des chiffres à 15 ans, que reconnaître que le système socio-urbanistique actuel mène une bonne part de l'humanité à la mort ; et pas seulement dans les bidonvilles. Vous ne nous croyez pas ? Lisez donc ça :

Le manque d'eau potable touche les plus grandes villes du monde
Le manque d'eau potable dans les mégapoles des pays en développement est devenu le thème phare du troisième Forum mondial urbain de l'Onu qui s'est déroulé du 19 au 23 juin à Vancouver, au Canada. Plusieurs experts ont en effet insisté sur le fait que l'eau polluée était en cause dans le tiers des maladies connues dans le monde, freinait le développement économique, dégradait l'environnement, et était source de conflits locaux et régionaux. « Tout le monde en paie le prix, pas juste les pauvres des villes », a déclaré un animateur du forum, Boniface Gondwe.

Source : http://www.batiactu.com/data/23062006/23062006-154415.html

Les Chambres consulaires s'y mettent, les multinationales des matériaux aussi, le développement durable est à toutes les sauces bien-pensantes, l'environnement, le recyclage et le réchauffement climatique sont au cur de tous les discours publicitaires dans le milieu (large et riche) du bâtiment et des TP.

Et alors ? ..

Les prochains stages à l'Ecocentre et ailleurs

Les prochains stages à l'Ecocentre du Périgord

Principe de construction d'un bâtiment bioclimatique, :16 et 17 août.

La terre crue dans tous ses états: 24-28 juillet

Enduits de finitions à la chaux et à la terre : 28 au 30 juillet

Initiation au chaume : du 7 au 11 août

Programme complet sur : http://www.ecocentre.org/formations.html

Et ailleurs :

Retrouvez en ligne sur le portail de l'écoconstruction CR3E , la liste des formations de Héol-la maison autonome, Le Gabion, le Collectif Au pied du mur, Pied à terre en Gascogne, Approche Paille, Savoir faire et découvertes etc.

Rendez-vous sur : http://www.cr3e.com/plus_formations.htm

A bientôt !

L'équipe de CREEE

Ecocentre du Périgord

Froidefon

24 450 St Pierre de Frugie

Tél. : 05 53 52 59 50

creee@wanadoo.fr

www.cr3e.com

 

 

Notre rubrique « annonces » est gratuite. Si vous cherchez un stage (ou un-e stagiaire), un emploi (ou un-e salarié-e), un ou une associé-e, si vous avez un projet d'habitat groupé, etc n'hésitez pas.