Page d'accueil

  Recherche multi-critères
  Classement par rubrique
  Inscription / Adhésion
  Notre Sélection

  Obtenir un devis
  Foire Aux Questions
  Lettre d'informations
 

Témoignages
  Galerie d'images
  Salons

  Formations

  Produits & procédés
  Bibliothèques

  Qui sommes nous ?
  Revue de presse
  Liens

Demande d'info

 

Lettre info juillet 2003-07-03

 


L'Autriche inaugure sa première maison en paille

Dans le cadre du programme gouvernemental "Haus der Zukunft", le groupement d'adaptation des technologies de l'université technique de Vienne a construit un bâtiment en balle de paille et bois.


Cette construction baptisée S-House (Straw-House) dispose d'une surface de 200 mètres carrés sur deux étages. C'est une maison dite "passive", un concept de construction en matériau naturel qui combine isolation thermique pour diminuer la déperdition de -chaleur et panneaux solaires pour chauffer la maison. La consommation d'énergie annuelle pour le chauffage d'une maison passive doit ainsi être inférieure à 15 kWh par mètre carré ce qui ne représente que 6 à 10% de la consommation d'une habitation conventionnelle. La S-house fait nettement mieux avec une consommation énergétique de 6 kWh par mètre carré indique l'université de Vienne.
Cette faible consommation est rendue possible par le système de panneaux solaires installés sur le côté sud de la maison. Les panneaux solaires sont complétés d'une petite étendue d'eau à leur pied faisant office de réflecteur et permettant d'augmenter l'intensité lumineuse. Du côté de la sécurité, un test de résistance au feu a montré que les murs composés d'un assemblage de paille et de bois résistent 90 minutes au feu.

Source : BatiActu

Chaux-chanvre et … champignons


"Je livre ici mes observations en terme de moisissures apparues sur des ouvrages de mortier de chanvre : voiles banchés associés à une ossature bois et "matelas" isolant sur hérisson.(…)

Les ouvrages concernés ont une épaisseur de 30 cm pour les voiles et 15 à 20 cm pour le "matelas" sur hérisson. Ils ont été réalisés entre mai et septembre 2002. Compte tenu des épaisseurs, le séchage devait être forcément long et n'était pas achevé lorsque l'hiver est arrivé. Il fut froid (j'habite en Haute-Savoie à 500 m d'altitude) et je ne disposais pas d'un moyen de chauffage pour assainir l'intérieur. (…)
J'ai donc vu apparaître successivement trois types de champignons dans le batiment : Pénicillium sp, Fusarium sp et Epicoccum. Tous non pathogènes pour l'homme. (…)

Il faut donc impérativement ventiler les ouvrages et éviter tout confinement qui bloquerait l'humidité. C'est cela qui favorise l'apparition des champignons dont les spores sont omniprésents dans l'air que nous respirons.(…)"

Extrait d'un témoignage de P. Guibaud, que vous retrouverez in extenso sur le forum de Bâtir-Sain.

CEQUAMI propose un audit découverte

 L'organisme certificateur chargé par l'AFNOR de délivrer la marque NF Maison Individuelle propose une formule découverte pour aider les constructeurs a s'engager dans cette démarche.
Lire

Tout cela est symptomatique de la place croissante que prend la notion de qualité (et par extension de qualité environnementale) chez les institutionnels. Les exigences que sous-tend le concept d'écoconstruction sont dans l'air du temps. Raison de plus pour être vigilants : le temps de la récupération tous azimuts est venu !…

Les agences immobilières à vocation sociale sortent de l'ombre


Créé en 1992, le concept d'agences immobilières à vocation sociale (AIVS) s'impose progressivement. En 10 ans, elles ont logé quelque 15.000 personnes, dont la moitié vivent avec les minima sociaux.

Pour plus d'info tapez  http://www.unafo.org/documents/FV-AIVS.doc
 

          Une passerelle entre BTP et environnement


Créé il y a un peu plus d'un an, le site Greenaffair.com est un bon outil de travail pour les professionnels du BTP souhaitant s'impliquer dans une démarche environnementale.
Lire

Attention: ne pas confondre "démarche environnementale" telle qu'elle est promue par les institutionnels (notamment avec la HQE) et "démarche citoyenne à objectif écologique". Si vous voulez discuter de la différence, écrivez-nous.

         Les actualités de l'écocentre

Les plans des 6 pavillons (en phase avant projet sommaire) sont visibles sur le site www.ecocentre.org, ainsi que le plan général qui sera modifié plus tard par le paysagiste.

La formation des demandeurs d'emploi et RMIstes de la Dordogne est totalement prise en charge, leur nombre étant limité à 10. Le stage dure 24 semaines et commence le 15 septembre. Ce stage n'est pas sanctionné par un diplôme mais par une attestation de qualification, délivrée par CREEE.

En plus des 10 stagiaires, 5 stagiaires supplémentaires peuvent s'inscrire indépendamment pour 1 ou 2 semaines, voire plus, sur un thème qui leur tient à cœur. Pour les salariés et travailleurs indépendants, cela peut être pris en charge par le "1% formation". Pour ceux qui n'ont aucuns statut, le coût de la formation est fixé a 300 € par semaine (5 jours).

Dans l'équipe de formation l'on trouve Tom Rijven, André de Bouter, Andreas Krewet, Gerard Vivès, Thierry Soubrier, les frères Largeau, Michel Pujol, Jean-Louis Lagardère et François Hubert ainsi que Phillipe Pellan et Claude Micmacher

Le terrassement est en cours de réalisation. Fin août, ce sera le tour des fouilles et fondations.

Le projet est soutenu financièrement par le Conseil Régional d'Aquitaine et le Conseil Général de Dordogne.

La quatrième réunion du Comité technique de l'Ecocentre est prévue pour le 7 juillet.

Pour toute l'actualité de l'Ecocentre,référez vous au site http://www.ecocentre.org/

Où en sont les écovillages ?

Sur 100 logement, 60 sont maintenant des maisons individuelles.

Le lotissement est sûrement la forme la plus asociale, la plus banale, et la moins gratifiante qu'a pu prendre le groupement humain.

Le coût des terrains à bâtir tend vers le démentiel.

Et pourtant, les écovillages n'arrivent pas à "décoller".

Pourquoi ? Par manque d'information d'abord, par manque d'imagination ensuite. Renseignez-vous sur ce que sont les écovillages. Et si ça vous intéresse, on créera une "bourse" active et percutante, sur cr3e ou ailleurs.

L'équipe de CREEE prenant ses vacances, il n'y aura pas de lettre mensuelle en Août.

- CREEE ® -
Pégase-Périgord - Froidefon - 24450 Saint Pierre-de-Frugie
Tél. 05 53 52 59 50 - Fax. 05 53 55 29 99 - Email. creee@wanadoo.fr