Page d'accueil

  Recherche multi-critères
  Classement par rubrique
  Inscription / Adhésion
  Notre Sélection

  Obtenir un devis
  Foire Aux Questions
  Lettre d'informations
 

Témoignages
  Galerie d'images
  Salons

  Formations

  Produits & procédés
  Bibliothèques

  Qui sommes nous ?
  Revue de presse
  Liens

Demande d'info

ON Y CROIT PAS
LES NOUVEAUX PRODUITS

> Les entreprises se forment à la lutte anti-corruption
Pour la première fois depuis sa création en 1993, le service central de prévention de la corruption (SCPC) a rendu public ses travaux. Devant l'inefficacité des lois françaises face à des pratiques de corruption de plus en plus sophistiquées, les entreprises comme EDF ou Vivendi Environnement misent sur la prévention en formant leurs cadres à la lutte anti-corruption.
Source : Batiactu.com

L'avis de CREEE : Un bel aveu ! Mais qui donc veille à ce que les lois françaises anti-corruption restent inefficaces ?

> Un pavillonneur coule, 600 artisans trinquent
La liquidation judiciaire du pavillonneur mayennais Sonkad a entraîné la mise au chômage des 88 salariés de l'entreprise, mais elle touche aussi de plein fouet quelque 600 artisans de la région qui travaillaient pour le groupe.

Source : Batiactu.com

L'avis de CREEE : Hé bien si, malheureusement, on y croit. C'est même fréquent et on dirait que ça ne sert de leçon à personne. Ni aux artisans sous-traitants qui se retrouvent le bec dans l'eau, ni aux clients qui continuent à croire les yeux fermés, les pavillonneurs soit-disant constructeurs. Il faut le dire et le répéter : la grande majorité des pavillonneurs sous-traitent jusqu'à 100% de la construction. Ils ne sont que des vendeurs de maisons.

> Areva entre au Syndicat des Energies Renouvelables
Cela pourrait ressembler à un canular, mais non, lors de son Conseil d'administration du 10 octobre 2002, le Syndicat des Energies Renouvelables a approuvé l'adhésion d'Areva, leader mondial du nucléaire, mais également le seul fabricant français d'éoliennes de grande puissance avec sa filiale Jeumont S.A..
Source : Batiactu.com

L'avis de CREEE : Restons calmes. C'est dans le même esprit qu'Elf et Total ont racheté dans les années 70 les deux premiers fabricants français de solaire thermique. Résultat : il y a bien moins de capteurs installés en France qu'en Suisse. Les grands industriels pratiquent le baiser qui tue depuis toujours. Il faut s'en souvenir.

> Un vent de critiques souffle sur l'éolien
En attendant une clarification du dossier avec la future loi d'orientation sur l'énergie, les critiques fusent concernant l'éolien, accusé outre de dénaturer certains paysages, de se développer sans contrôle tout en bénéficiant d'un prix d'achat de l'électricité trop élevé.
Source : Batiactu.com

L'avis de CREEE : offensive en règle contre les alternatives au nucléaire. C'était prévisible. Face aux programmes espagnol, allemand, danois, suisse et étazunien portant essentiellement sur le photo-voltaïque et l'éolien, les nucléocrates ne peuvent plus traiter les énergies renouvelables par le mépris. Alors on va leur trouver des inconvénients majeurs au plan économique et, plus fort encore, environnemental.
L'année 2003 est cruciale et si le parlement vote la construction du réacteur européen EPR, c'est la porte ouverte à la reconduction de l'ensemble du programme français (58 tranches) dès 2017 et on est repartis pour 40 ans. En clair, cela veut dire que votre gamin de 10 ans n'aura l'occasion de donner son avis sur une éventuelle sortie du nucléaire que passé la cinquantaine.

Pour ne pas rester les bras croisés, car "qui ne dit mot consent" :
Réseau "Pour sortir du nucléaire"

9 rue Dumenge - 69004 Lyon www.sortirdunucleaire.org

 


LES GRANDS TITRES DU MOIS

CATASTROPHES CLIMATIQUES.

> Les CAUE face à la question des risques naturels
Actualité oblige, à l'occasion de leur assemblée générale, qui s'est tenu mercredi 23 octobre à Paris, les conseils d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement (CAUE) ont abordé en priorité la question de la prévention des risques naturels.
Source : Batiactu.com

> La solidarité au profit des sinistrés du Gard
Les inondations qui ont ravagé le Gard à la mi-septembre ont donné le spectacle rassurant d'une générosité spontanée, à la fois de la part des architectes et de celle des industriels.
Source : Batiactu.com

> Vulnérabilité des infrastructures vis-à-vis du changement climatique
Le Réseau Génie Civil et Urbain du ministère de l'Equipement lance un appel à idées sur le thème de la " vulnérabilité des infrastructures vis-à-vis du changement climatique ".
Source : Batiactu.com

. ET OPPORTUNISME MARKETING

> 20 entreprises s'engagent dans la lutte contre l'effet de serre
Trois organismes patronaux ont annoncé la création de l'association des entreprises pour la réduction de l'effet de serre (AERES). Présidée par Yves-René Nanot, le président de Ciments Français, son but est de veiller au respect des engagements des entreprises adhérentes.
Source : Batiactu.com

 

Bioconstruction, le nouvel enjeu des négociants

Signe du temps, la démarche environnementale gagne chaque jour du terrain. Les négociants se lancent à leur tour dans une offre identifiée de produits de bioconstruction.

La lutte est discrète mais sans merci. Dans les rayons des négociants en produits et matériaux, la bioconstruction fait peu à peu figure de vedette et gagne chaque jour des m2 supplémentaires. Il faut dire que jusqu'à un passé récent les revendeurs se sont laissé prendre entre le marteau des fabricants et l'enclume d'une clientèle de plus de plus attirée par la qualité environnementale dans l'habitat. Mais le retard se rattrape vite.
Ainsi certains négociants à l'image du groupe Point P et de ses 1.200 points de vente présentent désormais une offre de plus en plus complète. Si les produits phares de la bioconstruction sont encore le plâtre, la brique et les peintures sans solvants, d'autres secteurs gagnent du terrain. Ainsi, dans le domaine de l'isolation, le chanvre, en particules ou en panneau, devient peu à peu un standard dont les propriétés attirent une clientèle jusque-là plus soucieuse d'efficacité que de réservationnaturelle. Une présence marginale mais significative Aux cotés de ce produit, d'autres se taillent également des succès grandissants comme le liège expansé ou encore la laine animale. Ils sont suivis par des produits encore marginaux mais dont la présence chez les marchands est significative, tels les billes d'argile ou les flocons de cellulose.
Toujours dans le secteur énergétique, les négociants sont désormais en mesure de proposer de véritables solutions qui dans un passérécent étaient ignorées du grand public. C'est le cas des produits de bioélectricité. Ainsi, les fils, les câbles et autres coffrets blindés, qui jusqu'à présent étaient réservés à l'usage confidentiel d'une poignée de professionnels, sont désormais accessibles à l'ensemble du marché. Pour les négociants, la progression des produits de bioconstruction vient à point nommé réveiller les ardeurs de professionnels usés par la rente des habitudes.
Source : www.batiweb.fr

 

Petites Annonces

Association (bretonne) dans le domaine du petit éolien, cherche un constructeur de pales (en composite) pour une petite série : modèle 2,50 m de diamètre rotor et modèle 4 m de diamètre rotor. Eventuellement moule de fabrication avec courbe profil angle de calage.
Contacter LE ROUX Gildas à Gweltaz.AR.Rouz@wanadoo.fr

 

 

> Le point sur la cogénération
La réunion-débat organisée par CeGIBAT s'est tenue le jeudi 24 octobre 2002, à Paris. Elle portait sur l'offre de cogénération : "bilan, nouveautés et perspectives".
Source : Batiactu.com

> e.l.m. leblanc lance un nouveau chauffe-bain à gaz Présenté lors du dernier salon Interclima, l'originalité de ce chauffe-bain appelé Ondéa Compact HydroPower est d'utiliser l'eau comme source d'énergie.
Source : Batiactu.com

> La maison en bois à l'honneur
Le concept de maison en bois séduit peu à peu les Français. Pour preuve, le salon Maison Bois, qui s'est tenu à Angers du 4 au 7 octobre dernier a rassemblé 40.000 personnes.
Source : Batiactu.com

BREVES

> A propos des acariens
Vous êtes préoccupés par les acariens ?
Avec une maison bio, aucun risque : certes ils se nourrissent de squames humains mais leur croissance est maximale en milieu humide (80% d'humidité relative) et chaud (>20°c). Ils se dessèchent et meurent lorsque l'humidité est <50%. Dans une maison bio, respirant bien et avec des murs régulateurs (brique, chaux, fermacell, .), l'humidité relative n'est supérieure à 50% que sur des courtes périodes, même par temps pluvieux. De même, vous n'avez pas besoin de monter la température de l'air en hiver au-delà de 18°c et en été, vous ventilez largement la maison.
Et pas besoin de VMC électrique.

> Chauffage électrique
Dans le dernier "Que Choisir ?" vendu en kiosque, une excellente étude critique et compare les différents procédés de chauffage électrique. Quelque soit le système choisi, sauf dans quelques cas d'espèce, le radiateur électrique reste la plus mauvaise solution tant au plan de la santé que de la consommation d'énergie. En outre, n'oubliez pas que 17 à 20% de l'électricité produite par EDF provient de centrales thermiques conventionnelles (fuel ou gaz, voire charbon). Celles-ci fonctionnent en hiver, lorsque la demande d'énergie (dopée par le chauffage électrique) dépasse la capacité des centrales nucléaires. Sa fameuse équation "chauffage électrique = nucléaire = pas de CO2", EDF l'a construite sur un mensonge. Un de plus.

> Téléphonie mobile : les assureurs n'assurent plus.
Dans un document interne, les sociétés de réassurance ont ainsi fait le choix d'exclure la prise en charge de tout effet sanitaire issu de l' émission massive d'ondes électromagnétiques afin de se prémunir d' éventuelles actions juridiques, n'étant pas en mesure de chiffrer les conséquences éventuelles. En l'absence de certitudes, les sociétés d' assurance tout comme les opérateurs de téléphonie mobile ont donc décidé de nier le problème. Cette attitude totalement irresponsable est dénoncée avec force par Agir pour l'Environnement et Priartèm. En s'appliquant un principe de précaution nouvelle formule, les assureurs prouvent qu'il est impossible d'évoquer une innocuité des stations de base. A ce titre, les associations réclament avec force une loi imposant une baisse sensible de seuils d'exposition à un volt par mètre, la création de zones d'exclusion de 100 mètres dans l'axe du rayonnement à proximité des zones sensibles comme les écoles, crèches, maisons de retraite et hôpitaux ainsi que le lancement immédiat d'un recensement sanitaire. Les associations ont remis à cet égard un courrier à l'ensemble des parlementaires français pour qu'ils initient rapidement une Conférence de citoyens sur le sujet.

SALONS & MANIFESTATIONS / STAGES & FORMATIONS DU MOIS


Voici les manifestations qui vous attendent ce mois ci :

> Du 9 au 17 novembre 2002
   MARJOLAINE, le salon Bio et Nature
   Lieu : Parc Floral de Paris, Château de Vincennes
   Thème : Bio, agriculture bio, biodiversité, écologie pratique, mondialisation, environnement, la science sans conscience...500 exposants, 100 ateliers,    20 conférences
   Renseignements : 01 45 56 09 09 et http://www.spas-expo.com/salon_marjo.html

> Du 23 novembre au 1er décembre 2002
   Salon Naturissima Bio & Environnement
   Lieu : Grenoble, Alpexpo (38)
   Renseignements : Alexpo au 04 76 39 66 00 et par e-mail naturissima@alpexpo.com

Et des stages...

> NOUVEAU ! L'association "Arborescence" vous proposent ses stages sur différents thèmes : Menuiserie-Ebénisterie, sculpture, menuiserie enfant...
   Renseignements : arborescence.die@wanadoo.fr ou 04 75 21 03 48.

> Toujours à consulter, les formations et stages du Gabion, Akterre, Kanabreizh, La Maison en Paille, Matières et Couleurs, Atelier 1011, Arborescence...etc

Pour en savoir plus sur les stages, formations, salons et manifestations, rendez-vous chez CR3E.COM.

 

- CREEE ® -
Pégase-Périgord - Froidefon - 24450 Saint Pierre-de-Frugie
Tél. 05 53 52 59 50 - Fax. 05 53 55 29 99 - Email. creee@wanadoo.fr